La Société de criminologie du Québec est au carrefour de la pratique professionnelle, de la recherche scientifique et de l'action communautaire en matière de justice pénale.

Vous avez sûrement été témoin dans votre milieu scolaire de bousculades, de paroles blessantes, de menaces, d'exclusion, d'extorsion ou encore d'attaques physiques et d'intimidation.

La plupart des victimes souffrent en silence et n'osent pas en parler car elles ne trouvent pas d'oreille attentive tant à l'école qu'à la maison. C'est du moins ce qu'elles nous ont révélé.
Et les agresseurs ? Vivent-ils eux aussi une certaine détresse? Qu'adviendra-t-il d'eux si aucune aide ne leur est apportée?

Quant aux autres, ceux témoins de ces actes ? Comment se sentent-ils dans ces situations ? Incitateurs, voyeurs, impuissants, démunis?

Nous, en tant qu'intervenants à l'école Poly-Jeunesse de la Commission scolaire de Laval étions très préoccupés par ces manifestations d'agressivité. Comment contrer ce phénomène d'une façon simple, originale mais percutante? Comment rejoindre les jeunes et les adultes qu'ils côtoient tous les jours? Défi intéressant…


Enthousiasme et persévérance


La Société de criminologie a recueilli leurs commentaires, perceptions et attentes à l'égard de ces actes de violence qui prennent malheureusement de plus en plus de place dans leur vie scolaire. Leur ouverture et leur spontanéité nous ont convaincus de concevoir Brise le silence qui tend une perche aux jeunes et aux adultes.

Une soixantaine de jeunes et d'adultes de l'école ont investi leur enthousiasme et leur persévérance dans les différentes étapes de l'élaboration d'une vidéo sur le projet.

La Société de criminologie du Québec s'est associée à l'école Poly-Jeunesse au niveau de la recherche de financement et la directrice, Caroline Savard, s'est jointe à nous pour mener à bien ce projet.

Le site de la Société de criminologie du Québec n'est pas optimisé pour Internet Explorer 6 ou 7. Veuillez mettre votre navigateur à jour ici (Microsoft) ou ici (Google Chrome)